Une Gestion d'un autre temps

Les élus Réinventons Plaisance n’ont pas donné quitus au maire pour la gestion de la commune, pour de nombreuses raisons que nous détaillons dans le document d'analyse disponible ici . Concentrons-nous ci-dessous sur deux d’entre elles:

Le manque de planification et de visibilité à long terme

Comme tous les ans, plusieurs projets votés au budget de 2012 n’ont pas été réalisés. Pourtant, le financement correspondant (impôts, emprunts) a été mobilisé, générant près de 250 K€ de gaspillages en frais financiers. Au fil des exercices, c’est une cagnotte de plusieurs millions d’euros qui a ainsi été accumulée, alors que la ville souffre du manque de réalisations.
Au niveau des dépenses de fonctionnement, nous déplorons le manque d’investissement (isolation, rénovation du parc public, entretien) qui conduit à des dépenses élevées notamment en matière d’énergie, une trop faible utilisation des nouvelles technologies pour réduire les coûts et accroître le service à l’usager. Un personnel municipal largement constitué de contrats précaires doit alors pallier à ces déficiences.


Une politique féodale

Mais au-delà de cette gestion archaïque, c’est la vision même de la gouvernance de la ville qu’il faut remettre en question. Et surtout deux éléments fondamentaux : la démocratie et la coopération.
Le maire à Plaisance est un chef qui ne partage, ni ne délègue le pouvoir ; même pas aux conseillers. Les phases de concertation dans les grands projets ne sont que des exercices d’information sur des décisions déjà prises.
Longtemps nous avons entendu un discours qui prônait les mérites de la communauté de communes rurale à laquelle nous appartenons. « Intégrer la métropole Toulousaine conduirait à la perte totale d’autonomie de notre commune » !
Nous subissons aujourd’hui les conséquences de cette politique d’isolement: nous sommes incapables de lancer les grands projets dont nous avons besoin et qui auraient pu se faire depuis longtemps dans la mutualisation. Nous estimons à 4 M€ annuels le coût de notre isolement.
 

Pour le détail de cette analyse, le retour sur 25 ans de mandats et de nouvelles perspectives,  rejoignez-nous sur http://www.reinventonsplaisance.fr. Des surprises vous y attendent.

Les élus et l’équipe de “Réinventons Plaisance”
Hervé Legay, Catherine Leviaux-Navarro, Pascal Barbier


L'analyse du budget 2013 est disponible ici

Libellés : , ,