Conseil municipal du 15 septembre 2011

C’est dans une ambiance plutôt détendue que démarre ce conseil de la rentrée.

Le maire annonce durant la séance que tous les élus vont avoir à leur disposition un Notebook qui sera utilisable en conseil municipal. L’objectif est de supprimer les documents papiers en support à chaque conseil municipal.
Pascal Barbier intervient pour féliciter le Maire de cette initiative et précise avec humour qu’il comptait justement proposer  une initiative équivalente déjà en place à Cugnaux.

Après lecture complète du rapport annuel 2009 sur le prix et la qualité du service public de l’eau potable du SIEPOT, le maire continue d’innover le conseil en faisant passer en un seul vote toutes les décisions liées aux acquisitions, travaux et marchés publics.

Nous observons avec satisfaction un certain nombre de demande de subventions liées à des travaux de rénovation/isolation sur les bâtiments de la commune ou à des créations de pistes piétons-cycles.

Concernant l’aménagement d’une aire de jeux sur la zone verte Cousteau/Ousseau, le maire justifie sa décision de supprimer deux lots dédiés à un public plus adulte pour des motifs de bruit et de sécurité. Il précise également qu’il faut réduire les coûts d’entretien : Avec cette approche, plus rien ne se fera dans ce type d’aménagement...

La justification concernant la modification des tarifs de la restauration scolaire et accueils de loisirs périscolaires et extrascolaires a fait débat. Les associations de parents d’élèves ont, semble-t-il, été préalablement informées de cette modification.

En fin de conseil, la question posée par notre groupe fait l’objet d’un débat animé:
Pourquoi le maire, président du SITPRT (syndicat des transports) n’est-il pas invité à une réunion transport organisée par le Grand Toulouse ? Cette absence pourrait être lourde de conséquence pour Plaisance, notamment si Pierre Cohen passerait en revue les projets du PDU…
Le maire précise qu’une nouvelle ligne se fera en 2013, et rappelle que Plaisance et Tournefeuille sont très liés sur les projets de transports. Nous prenons en contre exemple la ligne 63 qui s’arrête au lycée de Tournefeuille.

Libellés :