Conseil municipal du 25 février 2011

Le conseil démarre par une nouvelle entorse à la loi : Le Maire refuse de convoquer Pascal Barbier (remplaçant de Dominique Maurin, démissionnaire)  et d’appliquer une procédure pourtant rappelée au Journal Officiel.

Autre décision contestable : La décision de transférer les voiries et réseaux d’un lotissement qui n’est pas sorti de terre. Ce lotissement du Sénéchal avait déjà fait l’objet d’une tentative de délibération au conseil du 25 Novembre 2010, que le maire avait été contraint de retirer. Nous avions démontré qu’elle conduisait le contribuable à financer pour 70 k€ un projet de construction d'un promoteur privé. Qu’avons nous acheté dans ces rétrocessions ? Des voiries ou des chemins en terre ? Aucune convention n’est jointe à la délibération... Nous attendons des éclaircissements.

Les autres points marquants concernent les questions diverses que nous avons posées :
Tout le long du Conseil, Mr le Maire a encore une fois montré qu’il ne fait pas grand cas des groupes minoritaires, surtout quand ceux-ci font des remarques ou des propositions concrètes : Ironie, moquerie, dédain… tout y passe !

Un compte-rendu détaillé est disponible ici

Libellés : , , ,