Pour faire valoir ce que de droit

Nous rendons publique la lettre que nous venons d’adresser au Préfet, relatant de graves incidents qui ont eu lieu depuis septembre 2010 au Conseil Municipal.

Le paroxysme a été atteint le 21 décembre dernier, avec la demande de Monsieur le Maire d’un ajout au Procès Verbal du Conseil de septembre, que nous considérons diffamant pour Hervé LEGAY. Le texte, détaillé dans la lettre, a été lu en séance et aussitôt soumis au vote. Il a été adopté à la majorité. Notre groupe a bien sûr voté contre, tandis que seul le groupe minoritaire UMP s’est abstenu.

Plusieurs conseillers majoritaires déplorent ces incidents, mais la quasi totalité d'entre eux ne l'expriment pas, ni publiquement, ni par un message de sympathie. Ils continuent donc de fait à cautionner cette pratique inadmissible.
L’ajout proposé par le Maire n’a rien à faire dans un document officiel et déshonore tout autant le Conseil Municipal. Nous avons donc sollicité le Préfet pour que cet ajout soit ôté du Procès Verbal et que ne figurent que les propos qui ont été réellement prononcés.

Nous souhaitons que le Conseil retrouve rapidement un esprit de travail constructif.

Hervé LEGAY, Xavier SMITH, Pascal BARBIER (Conseillers Municipaux)
Agnès CEROVECKI (Vice Présidente Réinventons Plaisance)

Libellés : ,