Conseil municipal du 28 janvier 2010

Ce premier conseil de l’année 2010 était assez dense. Parmi les sujets les plus importants:

- La révision du transfert de charges auprès de la communauté de communes. Cette délibération manquait totalement d’information détaillée avant le conseil. Nous renouvelons notre demande d’avoir les procès-verbaux de la CCST depuis le début de la mandature, ainsi que ceux du SIDEXE, et demandons la réunion de la commission économique.
- Lors d’un vote concernant la restauration scolaire, nous avons proposé une étude approfondie pour le passage éventuel de la restauration en régie, ce qui permettrait de mieux contrôler l’approvisionnement des repas au profit d’une alimentation d’origine bio et/ou locale.
- Une explication assez fumeuse sur des travaux d’assainissement ne nous convainc pas de voter pour une opération de réalisation d'un poste de relevage zone de « Rivière », ainsi que pour une opération de renforcement du réseau d'assainissement collectif sur le tronçon « La Ménude- Rivière ».
- Nous nous abstenons également de voter sur la demande d’autorisation d’exploiter un entrepôt logistique présentée par la société 3R. Ce projet est important vu sa dimension (entrepôt de plus de 49 500 m2) et le nombre d’emplois projeté. Mais vu également la nature des marchandises stockées et la façade "Green washing" du site très similaire aux Portes de Gascogne (panneaux photovoltaïques, éoliennes, 28 655 m² d’espaces verts paysagés), cela ne fait pas l’ombre d’un doute qu’il s’agit du futur entrepôt de ce centre commercial, projet auquel nous sommes toujours opposés. La proximité d’habitations à 100 m de cet énorme hangar est également inquiétante.
- Le maire nous informe que le SMEAT a accepté le projet de la Geyre. La commune rachètera au groupe Eiffage 64 ha de terrains à La Geyre pour un montant de 6,6 M€. Nous votons contre cette décision, en faisant remarquer que nous avons toujours été contre ce projet, et en soulignant l’importante réserve foncière encore disponible sur la ZAC des Ramassiers et le devenir toujours flou de la zone de Francazal.

En questions diverses, nous retiendrons :
- Que le conseil a retenu partiellement notre motion sur le lycée, mais le maire propose un appui à la requête de M. Malvy auprès du recteur d’académie, concernant la création d’une filière générale classique au lycée Françoise de Tournefeuille.
- Le manque d’explications franches à propos de la fermeture de la mairie le samedi matin.
- Le partage d’informations sur le devenir de la zone de Francazal: Le projet de reconversion en base d’aviation d’affaires semble avoir le vent en poupe.

Un CR complet de ce conseil est disponible ici.

Libellés :