Conseil municipal du 16 décembre 2009

C’est avec une émotion sincère et unanimement partagée qu’a débuté ce conseil municipal du 16 décembre. Le maire invite l'assemblée à une minute de recueillement après avoir fait un vibrant éloge de notre collègue Bruno Anderhalt décédé fin novembre. Le maire a rappelé avec justesse tout le travail et le grand dévouement de ce conseiller municipal très impliqué dans la vie de sa commune.
Didier Concordet est ensuite désigné pour le remplacer. Le nouveau conseiller se présente très brièvement.

Parmi les points à l’ordre du jour, le lancement du projet de création d’une médiathèque attire toute notre attention puisque nous souhaiterions que ce projet ne soit étudié dans le cadre du projet centre-ville. De même, nous exprimons notre souhait que soit établi un schéma directeur sur l’implantation des équipements culturels dans notre ville.

Certains votes se suivent et se ressemblent au fil des conseils municipaux :
• une garantie d’emprunt demandée par un constructeur de logements sociaux,
• une demande de subvention au conseil général dans le cadre de la rénovation de l’éclairage public par le S.D.E.H.G,
• des acquisitions de matériels à des prix qui nous paraissent élevés, même si cette fois-ci c’est le Maire qui en a relevé le coût excessif (un tranche pain électrique).

Vient ensuite une communication sur le cahier des charges pour l’aménagement du Centre Ville. Le maire salue le travail effectué par notre groupe (voir le dossier sur notre site) et semble visiblement approuver un certain nombre de nos propositions !
Après un point d’avancement présenté par Joseph Pellegrino, nous renouvelons notre proposition de participer davantage sur ce projet.

Un autre point sensible concernait la résiliation amiable du bail concédé à Promologis concernant la maison de retraite du Prat, avec cession de la propriété à cette société. Les conséquences de cette transaction étant difficiles à cerner, nous nous abstenons de voter après une discussion houleuse entre le maire et l’élu du collectif de gauche.

Dans les questions diverses, le conseil vote à l'unanimité une motion de l'UMP à propos de Francazal - reformulée par le maire : "Le conseil de Plaisance donne mandat au maire pour défendre la position de la commune CONTRE la poursuite des activités aéronautiques sur le site de Francazal".

Un compte-rendu détaillé de la séance est consultable ici.

Libellés :