Compte-rendu du conseil municipal du 29 avril 2009

Après deux conseils riches en délibérations et en débats, la réunion de ce soir paraissait bien terne. Même les questions diverses ont peiné à lancer la controverse. Un CR détaillé est consultable ici.

A côté des décisions habituelles de gestion courante de la commune, on notera toutefois l’engagement d’un budget de plus de 100.000 euros pour rénover la mairie. Les travaux ont déjà débuté avec la démolition de cloisons et de faux plafonds. Cette dépose a révélé de graves malfaçons qui rendent les plafonds très dangereux. Des travaux de renforcement imprévus sont indispensables. Rappelons que ces travaux ont été engagés pour permettre l’installation du service de papiers d’identité. A ce propos, le maire a annoncé son intention de ne pas utiliser la station photo pour ne pas concurrencer le photographe Plaisançois. En fin d’année, si tout va bien, cette mesure sera reconduite.

Le conseil a également pris la décision de lancer la procédure de modification de la ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager). Ce document protège le patrimoine de la bastide en établissant des règles contraignantes d’urbanisme. Pour permettre la rénovation envisagée du centre ville, il est nécessaire d’assouplir la ZPPAUP pour autoriser la construction de bâtiments de quatre étages au centre ville.

L’achat des locaux associatifs rue des Estujats a donné l’occasion d’une des rares passes d’armes de la réunion. Nous réclamons encore une fois la communication de l’état du patrimoine communal. Nous soulignons également que le prix payé pour l’achat de ces salles en rez-de-chaussée est élevé par rapport au prix du marché. Nous rappelons enfin que nous avons toujours préconisé une réflexion globale sur les besoins en équipements pour les diverses associations plutôt que de traiter au coup par coup et sans vision à long terme chaque demande. Le maire eut à cette occasion une répartie savoureuse : « Le groupe majoritaire a été élu à la majorité. En conséquence, c’est lui qui décide de ce qui sera fait ».
En s'obstinant à dépenser l'argent des Plaisançois dans la rénovation de bâtiments inadaptés et en ne développant pas les infrastructures nécessaires, le Maire ne répond pas aux besoins réels de la population.

Les dernières délibérations concernent les habituelles créations de postes. A ce sujet, Hervé Legay demande communication du rapport de l’audit du personnel. Le maire répond par un refus catégorique.

Enfin, la session de questions diverses ne souleva pas l’enthousiasme. Notons tout de même qu'à notre question sur l’usage de pesticides au bord du lac, il nous a été répondu que les services techniques n’utilisent pas de produits à cet endroit.

Libellés :