Conseil municipal le 9 octobre

Le prochain conseil municipal aura lieu jeudi 9 octobre 2008 à 18h30, au Pigeonnier de Campagne : Télécharger l'ordre du jour

Dans les questions diverses, notre groupe abordera les points suivants:

Site propre sur la CD50 : Le 27 Juin dernier, le conseil municipal votait à l'unanimité une motion déposée par notre groupe, et demandant à Tisseo la mise à l'étude d'un site propre sur le CD50. Quelle suite a été donnée à cette motion ? Quelles réponses ont été données ? Dans ses déclarations, l'équipe municipale fait souvent mention du projet de Tramway, annoncé pour 2013, et très peu de ce projet sur la RD50. Il est pourtant essentiel pour améliorer les conditions de transports des lycéens plaisançois. Quelle est la véritable intention de l'équipe majoritaire vis à vis de ce dossier ? Quelles sont ses actions ?

Portes de Gascogne : L'avis rendu par le SMEAT est sans appel pour le projet des Portes de Gascogne. Il est motivé au regard de la localisation et de la desserte du projet, au regard du Schéma Directeur de l'Agglomération Toulousaine, au regard des orientations du Schéma de Développement Commercial, au regard de la charte Interscot et de la démarche de révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT).

D'autre part, l'avis du SMEAT évoquait une résolution possible du conflit, en suggérant « la création d'un pôle commercial intermédiaire redimensionné et renégocié dans le secteur de Plaisance-du-Touch, qui aura fait préalablement l'objet d'une concertation au sein des instances du Smeat ».

La dernière phrase rappelle une évidence : Plaisance fait partie d’une agglomération, et doit concevoir ses projets en intelligence avec les communes environnantes. La mise en garde est explicite.

Lors du précédent conseil, Mr Escoula évoquait cet avis et parlait de manipulation. Nous demandons que soient précisés les "documents partiaux et les chiffres erronés" mentionnés par Mr Escoula, et qu'il soit démontré en quoi ils ont biaisé l'avis du SMEAT.

Le SMEAT représente 117 communes de l'agglomération. Est-il judicieux de s’opposer à autant de communes ? Comment le risque d’isolement total de notre commune est-il perçu, notamment au regard de la dynamique de transformation de la communauté d'agglomération en communauté urbaine ?

Comment la municipalité accueille-t-elle la recommandation de sortie de crise émise par le SMEAT ?

Libellés : , ,